STORIES

Betty Catroux, muse et icône hors du temps

À l’affiche de l’exposition “Betty Catroux + Anthony Vacarello”, où le créateur porte notamment un regard esthétique sur le vestiaire de la muse d’Yves Saint Laurent, je me suis dit que ce serait une idée assez intéressante de vous tracer le portrait de Betty et vous faire ainsi comprendre pourquoi cette femme qui disait “ne jamais vouloir travailler” avait très tôt l’étoffe d’une véritable icône de mode et la raison pour laquelle elle fascinait tant monsieur Saint Laurent. Même après la disparition du couturier, Betty fascine les foules et reste encore un véritable objet de fascination.

SA RENCONTRE AVEC YVES SAINT LAURENT

On ne peut certainement pas manquer la femme tant sa présence est captivante. Cheveux blond platine, lunettes noires, silhouette élancée et androgyne, sont sa signature qui traverse le temps aisément et toujours avec succès.

Betty débute sa carrière par le mannequinat où elle pose pour une certaine Gabrielle Chanel. Mais c’est début des années 70 lors d’une rencontre hasardeuse, aux abords d’un night club Parisien plus précisément chez Régine, que sa vie va changer. Cette rencontre n’est autre qu’Yves Saint Laurent qui tombe amicalement amoureux d’elle, car il retrouve en elle son double féminin :

Look androgyne, amour pour les styles audacieux et qui sortaient de l’ordinaire pour l’époque. D’ailleurs Betty puisait dans le vestiaire avant même qu’elle ne rencontre Yves. Elle deviendra depuis ce jour sa muse jusqu’à la fin.

Yves Saint Laurent & Betty Catroux, Photo from Musée Yves Saint Laurent

Pour lui, Betty Catroux représente l’incarnation idéale du « masculin féminin » qui définissait l’état d’esprit du couturier et le fait que la féminité ne devait pas être coincée dans un vestiaire genré. « Elle est parfaite dans mes vêtements. Juste ce que j’aime. Longue, longue, longue », décrivait-il au Women’s Wear Daily en 1968.

La carrière de Betty Catroux est indissociable de celle d’Yves Saint Laurent et l’un de ne va jamais sans l’autre. À partir de la fin des années 60, la muse ne quitte plus ce dernier et devient l’ambassadrice officielle de sa vision de la mode. Véritables oiseaux des nuits Parisiens, ils partagent également une certaine mélancolie de la vie et rencontrent une autre femme dont sa philosophie rejoint la leur : la mannequin Loulou la Falaise, avec qui Yves Saint Laurent liera aussi également une amitié forte.

ANTHONY VACARELLO + BETTY CATROUX

Lors de cette exposition, vous découvrirez des pièces particulières portées par Betty et choisies minutieusement par le directeur artistique de la maison Saint Laurent, Anthony Vacarello. La muse fait ainsi don de sa collection personnelle à la fondation Pierre – Bergé Yves Saint Laurent, composée de 180 pièces haute couture, dont une grande partie sont des prototypes de défilés. À celles-ci s’ajoutent 138 pièces créées par Yves Saint Laurent pour sa marque de prêt-à-porter Saint Laurent Rive Gauche ainsi que des accessoires (chaussures, sacs et bijoux…). Ces pièces sont d’une singularité rare car elles représentent le style Yves Saint Laurent incarné à merveille par Betty Catroux.

Betty Catroux & Anthony Vacarello, Photo from Numero

Ces pièces viennent compléter le patrimoine unique qu’ont laissé Yves Saint Laurent et Pierre Bergé à la fermeture de la maison de haute couture en 2002, et dont la Fondation, reconnue d’utilité publique, assure la conservation et le rayonnement.

Exposition “Betty Catroux. Yves Saint Laurent. Féminin Singulier” jusqu’au 11 octobre 2020. Musée Yves Saint Laurent Paris. 5, avenue Marceau. 75016 Paris.

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin