TRAVEL / TRAVEL GUIDE

San José, Costa Rica, capitale eco éclectique

Mon premier face à face avec le Costa Rica, je ne l’oublierais sans doute jamais. 10 jours à sillonner le Nord du Pays, de l’Est à l’Ouest. D’ailleurs, un article est entièrement consacré à la côte Nord Ouest, Ici. Le Costa Rica, si vous l’ignorez, c’est incontestablement un des meilleurs élèves en terme de démarche de la protection de l’environnement, et jumelé au fait qu’il y fait extrêmement bon vivre avec la légèreté légendaire des locaux, cela fait de lui l’un des pays à l’art de vivre le plus envié.

San José, c’est la capitale du Costa Rica, et surtout le point de départ de beaucoup de visiteurs qui souhaitent découvrir le pays le plus vert d’Amérique Centrale en long, en large et en travers. Lumière sur une ville encore peu connue des voyageurs qui n’y passe qu’une nuit avant de repartir le lendemain explorer la faune et la flore extraordinaires du pays.

SITUATION

San José se situe géographiquement au cœur même du Costa Rica, dans la vallée centrale, aux abords d’une large plaine protégée par d’impressionnants volcans et des montagnes verdoyantes. Il y règne une atmosphère assez active, avec une vie sociale très développée et une empreinte culturelle plus enrichie qu’on ne le pense.

Connu notamment pour ses musée nationaux, c’est également le poumon politique et économique du pays.

San José est à l’image d’un diamant brut qui réserve bien des surprises et qui se découvre progressivement. Dotée d’un prodigieux mélange d’histoire et de modernisation, et même si le centre y est presque inhabité, c’est un lieu qui réunit plus de 1 million de personnes durant la journée, avec des rencontres étonnantes entre la population de la grande zone métropolitaine et les visiteurs du monde entier. Les Josefinos sauront vous faire retrouver la joie de vivre du moins le temps de votre séjour …

UNE VILLE AU RYTHME DE LA VIE LOCALE ANIMÉE TOUTE L’ANNÉE

Contrairement aux autres villes autrefois occupées par les conquistadores, San José manque de l’empreinte de l’architecture coloniale. On peut retrouver rarement et dans quelques quartiers quelques bribes coloniales dans les quartiers les plus anciens, comme Otoya, Soledad, Coca Cola et Amon. Dans certains même, vous pourrez retrouver un mélange étonnant d’architecture oscillant entre style victorien et Art déco.

LE MARCHÉ CENTRAL

Non loin de là se trouve le marché central, idéal pour stimuler vos sens et goûter à des spécialités locales à bas prix. Si vous souhaitez acheter des souvenirs, direction le marché de l’artisanat ou la galeria Namu, dans le centre-ville.

Marché Central, Costa Rica, Photo from Air France

Si vous souhaitez goûter un concentré du pays, entrez dans l’univers local le Mercado Central, concentré du Costa Rica : de l’artisanat aux cadeaux souvenirs, en passant par les légumes et fruits exotiques.

Le marché couvert principal, qui est le plus grand de la capitale, a été créé en 1880 et continue d’affluer tous les jours, sauf Dimanche, de 6 heures du matin à 18 heures le soir. Ainsi, c’est plus de 200 boutiques et étals où se pressent locaux et touristes pour y faire leur emplettes et achats de souvenirs dans une joyeuse et chaleureuse ambiance. On y trouve des fruits exotiques, légumes ensoleillés et de saison, de la street food locale, des cafés produits localement, épices, vêtements, souvenirs, etc

Le must ? Les petits troquets, appelés « sodas » au Costa Rica qui servent une cuisine maison avec des plats typiques, comme le casado, une assiette composée de riz, haricots rouges, salade et viande. Le Mercado central, c’est un condensé de l’atmosphère du Costa Rica au quotidien ou encore la diversité culturelles et de ses richesses naturelles, artisanales et culinaire.

LA DIVERSITÉ CULTURELLE

Les districts comme les barrios Amón et Otoya, ou encore le centre-ville, se prêtent à d’agréables promenades et flâneries en tout genre. On peut ainsi tomber nez à à nez avec une rue commerçante, une galerie d’art, un concept store design ou encore un bar tendance, sans oublier le très raffiné théâtre national.

Pour les amateurs de vie nocturne et de gastronomie, rendez-vous dans le quartier d’Escalante, où se dévoile un large choix de restaurants/bistrots de renommée. Ceux qui veulent poursuivre dans une ambiance festive opteront pour le quartier de California. 

Quartier Barrio Amon, San José

L’artère la plus animée, baptisée Paseo Colon mène au parc Sabana, le Central Parc Local, là Le weekend, c’est un point de rassemble-ment populaire pour de nombreux habitants en quête de calme.

Fait insolite, il est construit sur le site de l’ancien aéroport principal de San José, transféré en périphérie.

LA CATHÉDRALE MÉTROPOLITAINE

San José possède un patrimoine religieux remarquable dignement représenté par la cathédrale métropolitaine. Ravagé par un tremblement de terre, l’édifice religieux s’illustre par son architecture au style hétéroclite. L’architecture néo-classique côtoie le style grec, mais également le style baroque, lui offrant un charme particulier.

Cathédrale Métropolitaine, San José

PLAZA DE LA CULTURA

Place historique et de renommée nationale, La Plaza Cultura, telle qu’elle porte son nom est la capitale des lieux d’intérêt culturels à San José. Elle est bordée par le musée de l’or et le Théâtre national du Costa Rica, inauguré en 1897. Il est considéré comme le plus bel édifice de la capitale et fait la fierté de la population. Son architecture néo-Renaissance est rehaussée de marbre d’Italie, de bois précieux et d’or. Ici, moult options sont possibles, le visiter, assister à un spectacle ou simplement déguster une boisson dans son célèbre café.

Interieur, theatro national, Costa Rica

On se laisse porter par le vent culturel de la ville car elle également dotée d’une belle collection de musées aux thématiques diverses et variées comme le musée de l’art Costaricien, niché dans le parc La Sabana, le musée de la Salle des sciences naturelles.

Si San José est la porte d’entrée principale du tourisme au Costa Rica, et représente une passerelle d’accès aux meilleurs sites du pays, elle demeure un lieu de passage dans lequel il est bon de s’attarder quelques jours avant de sillionner le pays sans parler des quatre parcs nationaux qui l’entourent ainsi que les volcans actifs Irazu et Poas qui se trouvent seulement à une cinquantaine de kilomètres.


 

www.visitcostarica.com

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin