FASHION / FASHION WEEK

FW : Tom Ford Automne-Hiver 2020/2021

C’est Vendredi soir dernier que Tom Ford a présenté son dernier défilé prêt-à-porter Automne-Hiver 2020-2021 mais ce n’est pas à New York que ses 52 silhouettes ont étincelé de 1000 feux mais à Los Angeles.

En effet, le couturier tenait à assurer sa présence pendant la cérémonie des Oscars à la cité des anges, quelques heures avant l’ouverture, s’offrant ainsi un gratin de stars de premier choix : Quelques noms comme Jennifer Lopez, Miley Cyrus, quelques membres du clan Kardashian Jenner, mais aussi Jeff Bezos et Renée Zellweger, sans compter les Taylor Hill, Rosie Huntington-Whiteley et le couple Chiara Ferragni/Fedez étaient venu le soutenir.

Nommé en Mars dernier à la présidence du CFDA ( conseil des créateurs de mode Américains, et remplaçant Diane Von Furstenberg, Tom Ford et le reste des membres du conseils ont cette volonté de « Renforcer la Fashion Week de New York et en faire une plateforme pour le meilleur de la mode américaine » et, surtout « mondialiser davantage la Fashion Week de New York ».

LE SHOW

Cette saison, le tempo Ford est toujours fidèle à lui même, « ce n’est que l’arrangement de la musique qui change » souligne le créateur reprenant les termes de Karl Lagerfield et le roi de la « red carpet dress » a encore frappé mais cette fois ci avec une succession de looks oscillant entre un esprit glamour sulfureux et des touches subtiles street, offrant un ensemble glam-rock des temps modernes.

Ainsi, les jupes se font « midi » et se portent avec des sweat-shirts sans manches ( grande tendance en 2020), le denim lui aussi est présent, en patchwork brut et délavé sur des jupes fendues pour une subtile touche féminine. Les pantalons sont larges et taille basse et portées sur certains looks avec des capes fluides et aux imprimés vifs et flashy.

Les robes représentent le glamour à l’Hollywoodienne comme pour saluer la ville de représentation du show. Elles se déclinent en robes fourreaux de dentelle ou échancrées, agrémentées de gros nœuds et de paillettes. Les couleurs sont « show off » et les matières précieuses et brillantes, avec la présence de l’imprimé léopard, des détails qui évoquent l’univers festif des années 70.

Une fois de plus, les sœurs Hadid signent une présence remarquée :

Que ce soit Bella parée d’une renversante robe transparente entièrement brodée de cristaux avec une démarche envoutante, digne des super modèles des années 90, ou Gigi suivie de son acolyte Kendall Jenner, qui ne manquent pas de marquer leur présence toutes deux vêtues de robes en dentelles noires ultra féminines, non doublées bien entendu, effet frissons garanti….

Une mention spéciale à la robe de mariée version Tom Ford, qui clôture le défilé. En 3 mots : Rock, délicate et terriblement envoutante.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin