FASHION / FASHION WEEK

Mais qui est vraiment Alessandro Michele ?

Alessandro Michele ou l’homme qui a révolutionné Gucci. Depuis que l’homme à la barbe « woodstock », aux allures de dandy romantique, et au style qui ne laisse pas indifférent a été nommé à sa tête en 2015 et parce qu’il ne fait rien comme tout le monde, aussi parce-que chacun de ses défilés est un concept à lui tout seul, j’avais envie de creuser sur son histoire personnelle, son passé, son parcours, et ce qui l’a mené là où il en est aujourd’hui car oui le personnage me fascine depuis bien trop longtemps.

On le décrit comme quelqu’un de mystérieux, de secret, que bon nombre de personnes on tenté de décrypter en vain. L’homme qui a crée une collection en seulement 5 jours en 2015, fraichement nommé DA de Gucci a su se faire un nom en un temps record sans même chercher vraiment à le vouloir.

Gucci, Automne 2018

Ancien élève de l’Accademia di Costume e di Moda de Rome, il a su se faire un nom, une place et même une sacré réputation en pas si longtemps que cela et sa nomination en tant que directeur artistique de la maison Gucci ne contribua qu’a boucler la boucle.

Avant cela, Alessandro n’était pas totalement étranger à la maison Italienne puisqu’il était auparavant en charge des accessoires au sein du studio créatif et y travaille depuis plus de 13 ans. En effet En 2002, Tom Ford lui confie la conception de la maroquinerie de Gucci, Maison qu’il n’a plus jamais quittée depuis.

Avant cela, il avait intégré la maison Fendi sous la direction à l’époque de Karl Lagerfield et Silvia Venturini Fendi.

Son amour pour l’Art, les antiquités et la renaissance Italienne se ressentent dans l’état d’esprit de chacune de ses collections mais aussi dans sa manière de détourner l’ADN de la marque pour mieux la faire renaître.

UN HOMME QUI CONQUIT LES DIGITALE NATIVE

Alessandro Michele, de par son audace, le vent de liberté qu’il souffle et sa créativité visionnaire a crée une véritable identité de marque qui s’étend bien au delà des podiums. C’est ainsi que ses campagnes inventives interpellent, amusent et sont même acclamées par les plus jeunes générations notamment en 2015, lorsque pour Gucci Beauty il avait crée un compte Instagram composé d’une galerie de portraits illustrant toutes les formes de la beauté féminine en présentant d’illustres femmes issus de collections privées ou de musées prestigieux, comme la galerie des Offices à Florence ou le Metropolitan Museum of Art à New York.

« Un compte Instagram composé d’une galerie de portraits illustrant toutes les formes de la beauté féminine en présentant d’illustres femmes issus de collections privées ou de musées prestigieux »

Au-delà de l’émerveillement et de la fantaisie, chaque collection se donne pour mission d’aller jusqu’a plaire aux jeunes consommateurs sans pour autant s’éloigner des codes historiques de la maison Florentine.

Gucci, Automne 2018

Cela est en parti du à La réappropriation des logos d’imitation et des iconiques de la marque ( ceintures, sacs, etc …) comme les vêtements et les marques sont de plus en plus observées à travers le prisme des réseaux sociaux. L’objectif : Tout miser sur le branding et l’esthétique et des vêtements porteurs de vrais messages mais de la façon la cool qui soit. En passant, L’e-commerce de la maison italienne récolte un succès fulgurant depuis quelques années et se demande bien pourquoi.

DES INVITATIONS DE DEFILÉS SUR WHATSAPP

Pour marquer encore le coup pour le défilé Automne-Hiver 2020-2021, Alessandro remplace les cartons traditionnels d’invitation pour envoyer une note vocale sur whatsapp aux happy few, les invitant à venir voir le défilé à Milan.

Gucci, Automne-Hiver 2020-2021

Une initiative qui amuse beaucoup mais qui est surtout fortement salué car à l’heure où les invitations cartons tendent à être remplacées par des versions numériques pour des raisons environnementales, La maison montre bel et bien sa longueur d’avance parmi d’autres et sa volonté de marquer le coup de façon original mais pour une cause d’une importance vitale.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin