TRAVEL / TRAVEL TIPS

Comment voyager serein en avion ?

avion-conseils)boubouteatime

 

Je sais que la plupart d’entre vous attendaient que je rédige cet article depuis bon nombre de temps et justement c’est une chronique que je voulais rédiger depuis longtemps mais avec mon passé d’angoissée en avion, j’attendais vraiment d’avoir dépassé cette peur si inexplicable pour pouvoir témoigner de mon expérience et pouvoir vous conseiller au mieux et vous prodiguer les meilleurs « tips » qui ont fonctionné pour moi.

 

Mon histoire

Je fais parti de ceux qui ont vécu d’une très mauvaise expérience en avion, le genre qui vous marque à vie… et dont vous avez terriblement de mal à vous défaire. Avant C’était un vol Marrakech-Paris. Je rentrai de vacances bien méritées et où j’avais bien rechargé les batteries. c’était un vol en soirée et toutes les conditions étaient réunies pour passer 3 bonnes heures au calme, en plus j’avais été surclassée en business je ne sais plus pour quelle raison à l’époque donc j’étais prête à m’installer confortablement sur mon siège et à m’occuper comme je le faisais à mon habitude en lisant un bouquin ou en écoutant de la musique, munie de mon énorme casque de l’époque. 1a première heure passe, et tout vas pour le mieux. Pas l’ombre d’une seule turbulence, pas une secousse et pas une vibration. Et puis, d’un coup, alors qu’on entre sur le territoire aérien Espagnol, une ébranlement de taille tire tout le monde de sa rêverie, réveille les personnes assoupies et fait même lever les yeux vers le hublot des moins peureux. Ce que j’ignorais c’est qu’après cette ouverture du bal des turbulences les plus effroyables jamais connues alors que j’avais déjà un passé de 25 ans d’avion, petite précision assez utile pour que vous puissiez bien comprendre la force des secousses ;) Le genre à faire renverser son café brulant sur les genoux par exemple ou à faire décrocher les bagages du coffre à bagages ! je peux vous dire que mon sang n’a fait qu’un tour, qu’en 26 ans de voyage en avion je n’avais jamais connu ca et que je pensais réellement que l’avion allait décrocher. De plus, le personnel aérien n’était pas du tout rassurant loin de là….

Je n’ai jamais réalisé de stage anti-peur d’avion ou je ne me suis jamais renseignée sur le fonctionnement des turbulences en avion et si ça se trouve l’appareil où je me trouvais n’était pas du tout en danger et que ce genre d’exception en plein vol pouvait se produire mais restais « normal » mais tout ce que je peux vous dire c’est que je n’ai jamais eu aussi peur de ma vie, le genre de peur qui vous tétanise sur place et vous fait naitre une phobie en deux temps trois mouvements et c’est ce qui s’est passé par la suite….

La peur de l’avion, qui et pourquoi ?

 

Tout d’abord “les terriens” qui estiment que voler relève de la magie ou du surnaturel. Ils sont les plus nombreux. Viennent ensuite les “décideurs” qui ne supportent pas d’être enfermés dans une cabine sans rien pouvoir faire. La troisième famille est composée de tous ceux qui ont vécu un mauvais vol, soit parce que des incidents réels se sont produits, ou des turbulences, soit parce que ce vol est assimilé à un souvenir personnel douloureux. Les anxieux, doués d’une trop grande imagination ou d’une sensibilité vive, forment la famille suivante. En cinquième position, nous trouvons les passagers souffrant de claustrophobie et d’ agoraphobie. Enfin arrivent tous ceux qui ont déjà vécu une attaque de panique dans un moyen de transport, et qui ont peur d’avoir peur. ça ne rassure pas trop hein ?

 

Stop les idées reçues sur les turbulences

Voici une bonne et une mauvaise nouvelle. Commençons par la mauvaise : le changement climatique augmentera probablement l’apparition de turbulences, y compris les turbulences en air clair, surgies de nulle part. La bonne nouvelle : les turbulences ne sont qu’un inconvénient parmi d’autres et ne sont pas aussi dangereuses que vous le pensez. En fait, un avion ne se déplace pas de plus de six mètres lors de la secousse. De même, les ailes de l’appareil ne se rompront pas – même si certaines peuvent effectivement plier jusqu’à 90 degrés – et l’avion ne se retournera pas brusquement. Cependant, de sévères turbulences peuvent causer des blessures, assurez-vous donc d’attacher votre ceinture dès qu’apparaît la consigne lumineuse et dès que vous vous asseyez.

 

Distrayez vous

On le sais, la peur est un vrai cercle vicieux qui ne cesse de grandir plus on l’alimente ; Alors moins vous passerez de temps à vous inquiéter des risques,  en interprétant chaque bruit et en observant chaque mouvement des agents de bord,  plus ce cercle s’attenuera peu à peu. Lisez, jouez à des jeux, regardez tous les films à votre disposition et écoutez votre musique préférée autant que vous en aurez l’opportunité dans la mesure du possible bien entendu. De mon côté je sais qu’un bon film / comédie m’aide souvent à me calmer et à penser à autre chose.

 

Stop aux idées reçues

Il y a beaucoup d’idées toutes faites au sujet des problèmes techniques  en plein vol : Le moteur qui s’arrête brusquement, quelqu’un qui ouvre Les vols en avion sont similaires à la natation, formés d’un courant d’air continu, ils ne comprennent des trous ou des poches d’air que sous forme de turbulences – voir paragraphe ci-dessus. Ainsi, tout comme pour un lac ou un océan, il est impossible de tomber du ciel. Vous êtes inquiet au sujet des moteurs ? Les moteurs d’avion sont très fréquemment vérifiés et, même dans le cas très improbable où ils tomberaient en panne au même moment, sachez qu’un avion volant à environ 30 000 pieds peut planer sur une distance d’environ 160 km sans moteurs et tenter un atterrissage d’urgence. Dernier point, mais non des moindres, si vous craignez que quelqu’un n’ouvre les portes en cours de vol, soyez rassuré : les portes sont verrouillées et la différence de pression entre la cabine et l’extérieur empêche ce mythe urbain de devenir une réalité.

 

7. Informez vous

Un grand nombre de compagnies aériennes s’impliquent pour aider les passagers à surmonter leur peur de prendre l’avion grâce à la bien nommée exposition thérapeutique. Les passagers suivent des cours qui comprennent des informations sur la situation à l’intérieur du cockpit et un vol réel. Parfois regarder sa peur bien en face est vraiment la meilleure thérapie.
8. Pensez à l’arrivée !
Pensez à toutes les merveilles que vous allez découvrir lors de votre destination d’arrivées : Des glaces que vous allez déguster dans les Caraibes, du sensationnel road trip que vous réaliserez sur la côte Ouest, etc…Autant de plaisirs à découvrir à la fin de ce voyage que vous redoutiez tant et qui – comme vous l’avez déjà clairement compris – en valent vraiment la peine….

 

Je serais sincèrement curieuse d’avoir vos témoignages, que vous ayez toujours cette sacro-sainte peur de l’avion où si au contraire vous avez réussi à la surmonter par n’importe quel moyen qui soit; et j’espère vraiment que ces quelques conseils qui m’ont beaucoup aidé vous aideront à votre tour, du moins à trouver un mode de fonctionnement/ de pensée qui puissent vous aider vous aussi ;)

 

plane-boubouteatime

 

 

******

 

My story

I am one of those who are part of a very bad experience in airplane, the kind that marks you for life … and which you terribly hard to get rid of. Before It was a Marrakech-Paris flight. I returned from a well deserved vacation and where I had recharged the batteries. it was a flight in the evening and all conditions were met to spend a good 3 hours quiet, in addition I had been upgraded in business I do not know why for the time so I was ready to settle comfortably in my seat and to take care as I did my habit by reading a book or listening to music, with my huge helmet of the time. 1 hour goes, and everything is fine. Not the shadow of a single turbulence, not a jolt and not a vibration. And then, all of a sudden, as we enter the Spanish airspace, a great shaking pulls everyone out of his reverie, wakes up the sleepy people and even raises his eyes to the window of the less fearful. What I did not know was that after this opening of the ball of the most frightful turbulence ever known when I already had a past 25 years of aircraft, small precision useful enough for you to fully understand the strength of the jerks;) The kind to spill his burning coffee on his knees, for example ;)

I have never done an airplane anti-fear course or I have never learned about how turbulence works in aircraft and if it is the aircraft I was in was not at all in danger and that this kind of exception in mid-air could happen but it was « normal » but all I can tell you is that I’ve never been so scared of my life, the kind of fear that paralyzes you on the spot and you are born a phobia in two or three movements and that’s what happened later ….

The fear of the plane, who and why?

First of all, the « earthlings » who believe that flying is magic or supernatural. They are the most numerous. Then come the « decision makers » who can not stand being locked in a cabin without being able to do anything. The third family is made up of all those who have experienced a bad flight, either because real incidents have occurred, or turbulence, or because this theft is likened to a painful personal memory. The anxious, endowed with too much imagination or a lively sensibility, form the next family. In fifth position we find passengers suffering from claustrophobia and agoraphobia. Finally come all those who have already experienced a panic attack in a means of transport, and who are afraid of being afraid.

Stop the ideas about turbulence

Here is a good and bad news. Let’s start with the bad: climate change is likely to increase the onset of turbulence, including clear air turbulence, from nowhere. The good news: turbulence is just one drawback and is not as dangerous as you think. In fact, an airplane does not move more than six meters during the jolt. Similarly, the wings of the aircraft will not break – even if some can actually bend up to 90 degrees – and the plane will not turn sharply. However, severe turbulence can cause injury, so be sure to fasten your seatbelt as soon as the light instructions appear and as soon as you sit down.

Distract yourself

It is known that fear is a real vicious circle that continues to grow the more it is fed; So the less you spend time worrying about the risks, interpreting each noise and observing each movement of the flight attendants, the more this circle will gradually become entangled. Read, play games, watch all the movies at your disposal and listen to your favorite music as much as you have the opportunity as far as possible of course. For my part, I know that a good film / comedy often helps me calm down and think of something else.

Stop the preconceived ideas

There are many ready-made ideas about technical problems in the middle of the flight: The engine stops suddenly, someone who opens Air flights are similar to swimming, formed by a continuous air flow they only include holes or air pockets in the form of turbulence – see paragraph above. Thus, just like for a lake or an ocean, it is impossible to fall from the sky. Are you worried about engines? Aircraft engines are very frequently checked and, even in the unlikely event that they fail at the same time, know that an aircraft flying at about 30,000 feet can hover a distance of about 160 km without engines and attempt an emergency landing. Last but not least, if you’re worried about someone opening the doors during the flight, rest assured: the doors are locked and the difference

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin