TRAVEL / TRAVEL GUIDE

How to enjoy Arles in 48 h

boubouteatime-arles-city-guide

 

L’histoire d’Arles est aussi précieuse qu’une poignée de diamants bruts. Pour Moi et cela depuis mon jeune âge, Arles a toujours été la ville construite par les Romains, la villes du Théâtre antique, des Cryptoportiques, des Thermes Rotstantin…et j’en passe. Si ces noms ne vous évoquent pas grand chose, pas de panique, vous en saurez très vite plus en lisant le récit qui suivra ce prélude et en même temps, je vous promet de ne pas vous faire piquer du nez avec un récit que vous pouvez très bien trouver dans un livre d’histoire-géographie. Non rien de tout ça. Je vais vous faire découvrir la ville à ma façon, comme à mon habitude, avec ma vision, mes impressions, mon propre ressenti de façon où ce que vous puissiez lire le récit le plus fidèle qui soit….

Arles,  vous l’aurez compris est un haut lieu de l’Art Roman et une  des plus  fortes empreintes de ce dernier en France.  Parralèllement à cela,  C’est aussi une ville dynamique avec les actions  artistiques régulières de  Christian Lacroix sur la ville  lui même enfant du pays, les éditions Actes Sud,les rencontres annuelles de la photographie mais cela ne s’arrête pas là…

Arles qui s’offrait devant des yeux, c’était enfin la matérialisation de tout ce que j’ai pu lire sur ce joyau architectural toutes ces années, et à peine la gare Arlésienne atteinte, ce fut d’ores et déjà la promesse d’un spectacle de toute beauté….

 

boubouteatme-arles-city-guide

boubouteatime-arles-city-guide

 

boubouteatime-arles-city-guide

boubouteatime-arles-city-guide

 

boubouteatime-arles-city-guide

boubouteatime-arles-city-guide

boubouteatime-arles-city-guide

boubouteatime-arles-city-guide

 

Ce qu’il faut faire pour 48 h mémorable à Arles :

 

Se perdre dans les vieilles rues…

Avant d’entamer n’importe quelle visite Arlésienne, on ne déroge pas à la règle et on se perd volontairement et je dis volontairement dans les rues du vieux Arles, celles jonchées de portes et de fenêtres aussi mignonnes les unes que les autres, une architecture restée authentique et pittoresque où on peut faire de merveilleuses découvertes comme de vieilles facades d’anciens commerces laissés à l’abandon ou encore en activité ayant conservé tout l’âme et le charme du passé, avis aux rêveurs….

En explorant la richesse de sa gastronomie de renomée mondiale ( rien que ça ) :

L’ouvre-boîte :

« L’Ouvre Boîte » est un bistro cool et surtout pas prétentieuse qui sert des tapas à déguster sur le pouce ou au contraire en prenant son temps et s’installant sur la table en bois sur sa terrasse. L’Ouvre-boîte est caché dans les ruelles d’Arles, tout à côté de l’hôtel du Cloitre. On y vient pour sa petite épicerie de produits du terroirs locaux mais aussi des trésors culinaires dénichés ça et là dans le monde entier et on y vient aussi pour ses boîtes de sardines. On peut aussi venir y prendre l’apéro jusque tard dans la nuit. Derrière le comptoir, Alex Arnal, un surdoué sans prétention qui a roulé sa bosse en Belgique chez Kobe Desramaults (Indewulf) ou au Verre volé à Paris avant de s’installer là, avec la simple envie d’ouvrir un lieu avec de bons produits. Surtout qu’au départ il était juste question d’ouvrir l’épicerie, l’idée du resto est venu après, et quelle bonne démarche lorsque l’ont voit le résultat : une cuisine à l’image de chef : qui surprend à chaque bouchée, et vous fait découvrir les produits locaux avec cette petite pointe d’audace sans vous bousculer pour autant.

L’Ouvre-boîte
Rue du Cloître
13200 Arles

 

arles-louvre-boite-boubouteatime

 

Le Parc Régional de la Camargue

le parc naturel régional de Camargue est une étape incontournable. Un paysage naturel à couper le souffle qui se laisse découvrir peu à peu. Ceci étant dit, je vous conseille fortement de planifier votre venue au parc minutieusement si vous souhaitez réellement l’explorer de long en large, tant il son immensité est impressionnante.

Pour ma part, ayant improvisé la visite, car peu de temps devant nous malheuresement, j’ai privilégié le parc ornithologique car je ne voulais surtout pas rater le spectacle fascinant des flamands roses, mais aussi d’autres espèces telles que les hérons, cigognes, aigrettes, la liste est longue et encore une fois je ne suis pas là pour vous donner un cours de sciences naturelles ;)

Comme je disais, le Parc Régional est gigantesque alors je conseillerais simplement d’au moins le faire en deux temps et aller à l’essentiel surtout si vous êtes sur la région pour une courte période. A faire aussi, et ce que je regrette amèrement de ne pas avoir pu faire, c’est de monter à cheval sur un Camarguais passage quasi obligé lorsque l’on est de passage en Camargue !

www.parc-camargue.fr

 

boubouteatime-arles-city-guide

boubouteatime-arles-city-guide

 

A suivre de très près …

La Fondation Luma

À Arles, un complexe culturel de 10 hectares pensé par la Fondation LUMA va naître. Le poumon de ce projet ambitieux ? Un bâtiment ultramoderne façonné par l’architecte Frank Gehry. Après Paris, avec la Fondation Louis Vuitton, Frank Gehry s’accorde une escale en Provence. L’architecte américano-canadien a imaginé une tour de 56 mètres de haut, nichée au cœur du Campus LUMA Arles, qui abritera une école, une résidence d’artistes et des salles d’exposition. Prévu pour 2018, cet édifice contemporain devra se fondre dans le décor historique d’Arles.
Véritable bijou architectural, cette ancienne colonie romaine chère à Jules César est le berceau de nombreuses inspirations. Son théâtre antique, ses arènes et ses thermes, inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, font d’elle une ville à l’héritage fascinant. Et c’est précisément de celui-ci et du paysage arlésien que s’est inspiré Gehry pour penser sa tour. L’allure rocailleuse de l’édifice s’apparente au massif des Alpilles. La lumière, qui se reflète sur les facettes de sa structure en aluminium, crée un camaïeu de gris.

www.luma-arles.org

02_LUMA-Elevation-1307x926

Un boutique hôtel ….

où les empreintes de Christian Lacroix sont laissés un peu partout.

 

L’Hôtel Jules César

Situé en plein centre de la ville d’Arles, l’hôtel MGallery Jules César, est un ancien couvent de Carmélites, entièrement rénové par un des maîtres de la mode, Monsieur Christian Lacroix.
Ce grand artiste de la mode et de surcroit mon favori depuis des années car j’ai toujours été sous le charme de ses influences ( Espagnoles et Arlésiennes, ses références au monde l’Eglise et son incroyable travail de motifs ) depuis mes années d’étudiante en mode. Il a ainsi  su apporter avec brio une part de modernité à l’héritage du passé. Tout le décor vous plonge dans un univers poétique ponctué de notes provençales et camarguaises. Les vieilles pierres côtoient les matériaux modernes et les touches de couleurs sont révélées par des jeux de lumière. Ses chambres vous emmènent au cœur de l’histoire, tout comme sa table réputée qui magnifie subtilement les trésors de la région. Sa piscine, et son Spa au décorum atypique et authentique, garantissent une parenthèse de douceur et de dépaysement.

Les Chambres de ce joyau de l’hôtellerie sont quasiment toutes uniques, les chambres deluxe révèlent leur âme de création. Les couleurs, motifs et matériaux sont de véritables compositions offrant une petite part de magie. Les murs s’habillent de fresques colorées mais aussi de grands tableaux vraiment hors du temps. Invitant au voyage, ces chambres ne laissent pas indifférent.

 

boubouteatime-jules-césar-Arles

 

Ce qu’on aime le plus :

 

 – Le Spa cinq Mondes

Le Spa Cinq Mondes de l’hôtel Jules César vous invite à la détente et au voyage à travers des soins originaux inspirés de rituels de beauté du monde entier : Inde, Orient, Bali, les îles … et se autant vous dire que se ressourcer dans un cadre  totalement revisité par le créateur Christian Lacroix dans un lieu emblématique comme Arles ne vous laissera certainement pas indifférent ;)

Ambiance pompéienne avec fresques et mosaïques romaines pour ce Spa composé de 3 salles de soins dont une duo, un coin fitness, un sauna, un hammam et un jacuzzi. Aménagée sous les voûtes de l’ancien couvent des carmélites d’Arles, la salle de repos s’ouvre sur le jardin aromatique du cloître d’où les fragrances vous donneront envie de prolonger votre moment quelques heures de plus.

Le plus : Le lounge du Spa où l’on peut buller en toute tranquillité après une séance de soins, s’allonger sur l’une des chaises longues, se servir de jus frais, et pourquoi pas se laisser aller le temps d’une sieste dans un cadre des plus intimistes ?

 

Le restaurant

Le restaurant gastronomique Lou Marqués, du nom du célèbre marquis Folco de Baroncelli-Javon, vous propose une cuisine française savoureuse et raffinée.?Les mets, aux douces senteurs de Provence, sont colorés et gourmands. Signés des Chefs Pascal Renaud et Joseph Kriz, les plats se réinventent au fil des saisons et se mettent en scène comme de véritables créations.?La dégustation se termine tout en finesse et en gourmandise avec un dessert signé du Chef Anne Beyl.L’été, le restaurant vous propose une cuisine équilibrée et parfumée sur notre terrasse.

 

Plus d’informations :

http://www.hotel-julescesar.fr

 

boubouteeatime-jules-césar-arles

boubouteatime-jules-césar

boubouteatime-arles-jules-césar

boubouteatime-arles-jules-césar

boubouteatime-jules-césar-arles

boubouteatime-jules-césar-arles

 

 

 

English

Story of Arles is as precious a handful of rough diamonds. For Me and this since my childhood, Arles has always been a city built by the Romans, the cities of the ancient theater, the Cryptoportiques, Rotstantin of Spa … and so on. If these names do not refer to you much, do not worry, you’ll soon find out more by reading the story that follows this prelude and at the same time, I promise not to get bitten nose with a story that you can great find in a book of history and geography. Not any of it. I’ll show you the city in my way, as I usually do with my vision, my impressions, my own feelings so that you can read the most faithful account that is ….

Arles, you will understand is the Mecca of Roman art and one of the strongest impression of the latter in France. Parralellement this, it is also a dynamic city with regular artistic activities of Christian Lacroix on the city itself the country, Actes Sud and the annual photography meetings. Arles that met before eyes, it was finally the realization of everything I have read on this architectural gem all these years, and barely reached Arlesienne station, it was already the promise a beautiful sight ….

 

How to enjoy Arles in 48 h ?

Getting lost in the old streets …

Before beginning any visit Arlesienne, no exception to the rule and we lose intentionally and deliberately I say in the streets of Old Arles, those littered with doors and windows as cute as each other, a remained authentic and picturesque architecture where one can make wonderful discoveries like old facades of old shops abandoned or in activity maintains all of the soul and charm of the past notice dreamers ….

Exploring its rich world of gastronomy rennomée (only that):

L’ouvre- Boite Restaurant :

L’Ouvre boite is a cool and certainly not pretentious bistro serving tapas to enjoy on the go or on the contrary taking his time and settling on the wooden table on the terrace. The opener is hidden in the narrow streets of Arles, next to the Hotel du Cloitre. People come to his small grocery store products of local vineyards but also culinary treasures unearthed here and there in the world and also come for its sardine cans. We can also come and take a drink late into the night. Behind the counter, Alex Arnal, an unpretentious prodigy who rolled his hump in Belgium in Kobe Desramaults (Indewulf) or Glass flew to Paris before settling there with the simple desire to open a place with good products . Especially that initially it was just matter of opening the store, the idea of ??the restaurant came after, and what a good approach when have seen the result: a kitchen with the chef image: that surprises at every bite, and you discover local products with this little touch of audacity without upsetting you so far.

L’Ouvre Boite
Rue du Cloitre
13200 Arles
The Regional Park of the Camargue

Regional Park of Camargue is a must. Natural scenery breathtaking that can be discovered gradually. That said, I strongly advise you to plan your visit to the park carefully whether you really want to explore up and down, so it’s vastness is impressive.

For my part, having impromptu visit, because shortly before us unfortunately, I preferred the bird park because I certainly did not want to miss the fascinating sight of flamingos, but also other species such as herons, storks , egrets, the list goes on and again I’m not here to give you a course of natural sciences)

Like I said, the Regional Park is huge so I would simply advise at least do it in two stages and get to the point especially if you’re on the area for a short period. To do so, and I bitterly regret not having been able to do is to ride on an almost obligatory passage Camargue when one is passing in the Camargue!

 Luma Foundation

In Arles, a 10-hectare cultural complex designed by the LUMA Foundation will be born. The lung of this ambitious project? An ultra-modern building shaped by the architect Frank Gehry. After Paris, with the Louis Vuitton Foundation, Frank Gehry agrees a stop in Provence. The American-Canadian architect imagined a tower 56 meters high, set in the heart of the LUMA Arles Campus, which will house a school, a residence of artists and galleries. Scheduled for 2018, this contemporary building will blend in with the historic surroundings of Arles.
An architectural gem, this dear old Roman colony of Julius Caesar is the birthplace of many inspirations. Its ancient theater, arena and baths, World Heritage of UNESCO, make it a city with fascinating heritage. And it is precisely for this and Arles landscape that has inspired Gehry to think his turn. The rugged look of the building is similar to the Alpilles. The light that is reflected on the facets of its aluminum structure, creates shades of gray.
A boutique hotel ….

where the footprints of Christian Lacroix are left everywhere….

Hôtel Jules César

Located in the center of the city of Arles, the hotel MGallery Julius Caesar is a former Carmelite convent, renovated by one of the masters of fashion, Christian Lacroix.
This great artist of fashion and in addition my favorite for years because I have always been under the spell of his influences (Spanish and Arles, its references to the world church and its incredible work patterns) from my years of student mode. He has managed to bring a brilliantly from modernity to the legacy of the past. All the decor immerses you in a poetic punctuated Provence and the Camargue notes. The old stones rub shoulders with modern materials and colors keys are revealed by the play of light. The rooms take you to the heart of the story, like its renowned restaurant which subtly magnifies the treasures of the region. Its swimming pool, Spa and atypical and authentic decorum guarantee a parenthesis of sweetness and disorientation.

The rooms of this hotel jewel are almost all unique, deluxe rooms reveal their creative soul. The colors, patterns and materials are true compositions offering a little piece of magic. The walls are dressed with colorful frescoes but also large tables really timeless. Inviting the trip, the rooms are quite striking.

 

What we like the most:

– Spa Cinq mondes

The Cinq Mondes Spa Hotel Caesar invites you to relax and travel through original treatments inspired by beauty rituals from around the world: India, East Bali, the islands … and as you say is relax in a setting totally revisited by the designer Christian Lacroix in an emblematic place as Arles certainly not leave you indifferent;)

Pompeian frescoes and ambience with Roman mosaics to the Spa with 3 treatment rooms including a duet, a fitness area, sauna, steam room and Jacuzzi. Fitted under the vaults of the former Carmelite convent of Arles, the lounge opens onto the aromatic cloister garden where the fragrance will make you want to extend your time a few more hours.

Plus: The Lounge Spa where you can laze in peace after a treatment session, lie on one of the chairs, use fresh juice, and why not indulge a time nap in a setting more intimate?

Restaurant

The gourmet restaurant Lou Marques, named after the famous marquis Folco de Baroncelli-Javon, offers tasty and refined French cuisine.? The food, the sweet scents of Provence, are colorful and delicious. Signed Heads Pascal Renaud and Joseph Kriz, the dishes are reinvented with the seasons and depict as true creations.? The tasting finishes with finesse and delicacy dessert signed with Chef Anne Beyl.L’été the restaurant serves healthy and tasty cuisine on the terrace.

More information :

http://www.hotel-julescesar.fr

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin