HOTELS / TRAVEL

Retour dans les sixties avec l’hôtel TWA, JFK

Dans la famille des coups de cœurs de l’hôtellerie insolite je demande l’un des derniers nés en plein JFK. Un lieu qui représente une sorte de machine à remonter le temps en vrai, un rêve complètement éveillé en particulier pour les nostalgiques des années 60 et plus précisément de l’histoire de l’aviation commerciale Américaine de l’époque….

Imaginez, au cœur d’une des plus prestigieux et impressionnants aéroports au monde, un terminal aux allures du passé comme si le temps s’y était arrêté.

Nous sommes le 15 mai Dernier, à JFK, l’aérogare de la compagnie TWA, chef-d’œuvre de l’architecte Eero Saarinen, a rouvert ses portes le 15 mai dernier convertie en hôtel de luxe près de dix-huit ans après l’abandon des lieux.

BACK IN THE GOOD OLD DAYS

L’hôtel, vous l’aurez compris occupe l’ancien terminal de la TWA, une ancienne compagnie aérienne américaine de légende qui a fusionné avec American Airlines en avril 2001. Le terminal a été construit en 1962 par l’architecte Eero Saarinen, auteur notamment du siège de CBS à New York et de la célèbre Gateway Arche à Saint-Louis, dans le Missouri.

UNE DÉCORATION QUI FAIT REVIVRE LE STYLE RÉTRO CHIC PASSÉ DU TERMINAL

Avec 512 chambres à son actif, l’hôtel propose un lounge aux couleurs de l’époque mais revisité avec une sauce moderne, de nombreux restaurants et bars (dont un dans un avion commercial reconverti de la Lockheed Constellation, garé à l’arrière, rien que l’idée fascine complètement !).

Une vue sur piste ravira la foule d’admirateurs de l’aviation qui risquent de mordre le spectacle à pleine dents.

Les chambres sont équipées de chaises conçues par Saarinen, d’un bar à martini et même d’un téléphone à cadran, un vrai clin d’œil au passé.

Les innombrables références au film de Mad Men sont inévitables.

ET PLUS ENCORE ….

L’univers TWA a été revisité en hommage à l’ambiance et aux styles du début des années 1960 : Paris Café, Sunken Lounge, le Departures Hall et son take away food, le Coonie, cocktail lounge, le gigantesque fitness center, un musée qui mélange expositions du design vintage et l’histoire du Jet Age et TWA. Dernière surprise, sur le rooftop, la piscine ‘Infinity Pool’ et son observatoire sur les pistes, comme autrefois.

Le TWA Hotel abrite également une incroyable piscine à débordement, avec vue plongeante sur les pistes. Vous pourrez également parcourir le musée dédié à l’histoire de la TWA et des premiers vols intercontinentaux.Au pied de l’hôtel, et monter à bord d’un authentique Lockheed Constellation « Connie », transformé en bar.

Tout a été conservé pour une immersion totale dans l’âge d’or de l’aviation des sixties : musée aux couleurs rouge et blanche de la TWA, uniformes d’époque, répliques d’objets qui étaient fournis durant les vols, répliques de contenus valises de l’époque…

Les premiers jours, l’hôtel affichait déjà complet, tout comme le mythique restaurant du terminal de TWA, Paris Café, relancé par le chef français Jean-Georges Vongerichten. Les premiers clients étaient sans doute les nostalgiques de cette époque et les curieux souhaitant plonger dans l’univers du mythe des années 60 qui a participé de manière forte à la culture Américaine.


https://www.twahotel.com/

Y aller: Air France La compagnie propose jusqu’à six vols quotidiens Paris – New York. A partir de 290 € l’aller-retour.

Y séjourner : TWA Hôtel. A partir de 242 € la nuit pour deux personnes. A partir de 140 € la chambre pour une demi-journée.

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin