LIFESTYLE

Letter From the editor : Ce qu’on a vraiment envie d’entendre en ce moment

Un retour qui s’est fait tellement attendre j’en conviens, tant j’ai mis du temps à refaire surface par ici et pourtant, c’était bel et moi pour le temps nécessaire de tout recommencer sur une nouvelle page blanche ; Non pas à 0 mais de réfléchir à un format qui serait d’avantage en accord avec votre état d’esprit de la période que nous traversons depuis début 2020 et qui semble ne pas encore vouloir tirer sa référence.

Et puis en toute honnêteté, j’avais tout simplement perdu l’envie et le goût d’écrire et ça, ça doit bien m’arriver une fois tous les 6 ans. Entre l’installation lente mais sûre de ce climat étrange, le pic des hormones du premier trimestre de grossesse et mon déménagement soudain de la fin d’année 2020, disons que j’ai un un peu perdu le fil des mots.

Aujourd’hui, nous sommes début Février et j’ai enfin compris ( en 7 mois quand même ) que les gens n’avaient pas forcément besoin de lire H24 et en continu un édito qui donne des conseils pour se débarasser de la déprime liée au confinement ou encore provenant d’un concept qui prône une certaine idée de se forcer à positiver quoi qu’il en coute et relativiser car ” il y a pire dans la vie”.

Ces mois passés m’ont en effet appris beaucoup à ce sujet, et surtout qu’on avait envie que les gens avaient envie qu’on laisse leur cerveau en paix et qu’on leur dise qu’ils ont le droit d’aller mal, ou moins bien en ce moment, tout simplement parce qu’on ne peut pas courir 1000 lièvres à la fois et qu’il fallait se concentrer sur sa propre survie mentale et que c’était déjà énorme par les temps qui courent.

Alors que faire ?

Alors il est vrai qu’au début, en tout cas lors les premiers mois de la pandémie mondiale, on était tous un peu dans ce déni qui constituait à RELATIVISER et à user et abuser de bien manger, bien bouger et bien penser.

Puis, au bout de quelques mois plus tard, on se rend compte que cette philosophie de vie nous a bousillé notre mental plus vite que la vitesse de la lumière parce que oui, on a oublié que se reposer l’esprit en cette période si particulière, il fallait éventuellement penser à “switch off” de temps à autre et de se concentrer sur des choses simples comme passer plus de temps en famille, se chouchouter le corps et l’esprit et surtout s’écouter : car dans toute cette histoire, je pense qu’on a simplement oublier de s’écouter et de flairer ce dont nous avons réellement besoin pour temporiser tout ce absorbons quotidiennement : médias, pensées diverses et variées, inquiétudes sur l’avenir etc ….

Sans doute que le secret du bien être de l’esprit en ce moment, c’est de réellement nous lâcher la grappe, et de ne pas être trop exigeant envers soi même et même qu’ici, les nouveaux éditos ( toutes les catégories confondues ) à commencer par celui ci qui illustre le début du mois de Février, vont évoquer tout sauf du diktat idéologique du bien-être tel qu’il est prôné dans les médias et la société parce que la santé mentale ne peut se vivre de façon saine et équilibrée que si l’on est totalement à l’écoute de ce que notre corps et esprit nous délivre comme message à l’instant présent, pas vrai ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin